Ce n’est pas de votre faute

CE NEST PAS DE VOTRE FAUTE 2

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de culpabilité.

Vous savez, ce mélange de regret et de faute, ce sentiment pesant que si on avait fait les choses autrement alors ça se serait passé différemment et on n’aurait pas blessé les personnes que l’on aime.

Si vous êtes comme moi (plutôt moi avant), alors vous devez sûrement vous sentir coupable de beaucoup de choses même lorsque ce n’est pas forcément de votre faute : quand une relation se termine, quand on reçoit une critique, etc. On se dit « Je m’en veux, je ne suis pas assez bien. » On peut même se sentir coupable pour des choses totalement imaginaires comme nos fantasmes ou nos pensées assassines envers une personne contre qui nous sommes en colère.

La culpabilité peut même être inconsciente. Dans ce cas, on s’autopunie en tombant malade ou en restant dans une vie insatisfaisante sans arriver à en changer. Ça peut être votre cas si vous choisissez régulièrement des compagnons qui ne vous comblent pas ou si vous stagnez dans des jobs qui ne vous satisfont pas ou si vous vous autosabotez dans tout ce que vous entreprenez.

La culpabilité nous pousse à nous sacrifier, à d’abord penser aux autres avant soi, à ne pas prendre le temps de se reposer car on a tellement de choses à faire et de personnes qui comptent sur nous. On n’ose pas dire non. On n’arrive pas à mettre de limite…

Alors voici mes conseils pour arriver à vivre avec votre culpabilité et pourquoi pas vous en libérer :



1 - DISTINGUEZ LES 2 TYPES DE CULPABILITÉ

Il y a la culpabilité saine et la mauvaise culpabilité. C’est comme pour le cholestérol ! L’une est bonne et l’autre mauvaise.

Exemple de culpabilité saine : Lorsque je me défoule sur mon copain parce que mon travail me stresse, je sais que j’ai mal agi et que j’aurais dû garder mon sang froid. La bonne culpabilité nous signale que nous avons mal agi par rapport à nos valeurs morales et nos standards. Elle renforce notre empathie et notre compassion pour les autres et nous permet de nous excuser plus rapidement.

Exemple de mauvaise culpabilité :  Quand on préfère partir en vacances au bord de la plage (parce qu’on est épuisée et qu’on a vraiment besoin de se ressourcer) plutôt que de rendre visite à notre maman seule et malade alors on se sent hyper coupable. Ici, c’est une mauvaise culpabilité car on refuse d’assumer nos désirs et nos besoinsOn y renonce parce qu’on a peur de déplaire, d’être taxée d’égoïste et de perdre l’amour des autres, et en particulier de ceux qu’on aime.

Ou encore lorsque vous vous sentez coupable ou mal à l’aise face à la mauvaise humeur de votre chéri alors que ça n’a rien à voir avec vous, c’est de la mauvaise culpabilité. Parce que vous portez la responsabilité de son bonheur. Ce que vous devez comprendre c’est que :



Même en couple, chacun est responsable de son propre bonheur. L'autre n'a pas pour mission de vous rendre heureuse comme vous n'êtes pas avec lui POUR le rendre heureux.

Aussi, vous vous sentez coupable parce que inconsciemment vous renoncez à vos désirs et à être véritablement vous-même pour rendre l’autre heureux ou pour vous faire aimer en retour.



Or il n'est pas possible d'être heureuse sans pouvoir être totalement vous-même !

Alors lorsque vous ressentez de la culpabilité, demandez-vous si c’est de la culpabilité saine ou mauvaise. Posez-vous la question : Est-ce que selon mes principes, j’ai mal agi et blessé l’autre ? Ou est-ce que je me sens coupable de me faire passer en premier ? Est-ce que je suis en train de renoncer à une partie de moi-même pour mieux rentrer dans la norme, plaire aux autres, et qu’on m’aime ? 



2 - ACCEPTEZ VOTRE CULPABILITÉ



Tout changement commence par l'acceptation.

Si vous voulez vous débarrasser de la culpabilité, commencez par l’accepter. Accepter c’est se donner le droit de se sentir coupable mais aussi d’avoir eu un moment de faiblesse et d’avoir mal agi.

Si vous avez du mal à accepter votre sentiment de culpabilité, dites-vous qu’elle vous rend humaine, plus empathique à la souffrance des autres. Remerciez-la car elle vous permet de rester dans le droit chemin, de vivre selon vos principes moraux.

Et puis sachez qu’il n’y a que les psychopathes qui ont une absence totale de culpabilité ! Alors remerciez-vous de ressentir de la culpabilité. Vous n’êtes pas une psychopathe ! 🙂



Comme pour toute émotion, la culpabilité n'est pas là pour vous gâcher la vie mais pour vous envoyer un message, vous dire que là, ça ne va pas. Là, vous faites quelque chose qui n'est pas en cohérence avec vous-même (avec vos valeurs morales ou avec vos désirs véritables) et qui vous rend donc malheureuse.

Si la vie vous envoie sans cesse les mêmes situations d’échecs et cette même culpabilité, ce n’est pas pour vous punir mais pour que vous compreniez enfin qu’il y a quelque chose en vous que vous devez changer : une façon de penser, une croyance, votre image de vous-même… Pour apprendre à être véritablement vous-même et être enfin heureuse.



3 - PARDONNEZ-VOUS

Le pardon permet de vous libérer du poids du passé et de pouvoir savourer le moment présent.

Si vous avez besoin de bonnes raisons pour vous pardonner, en voici quelques unes :

  • Vous ne pouvez pas réécrire le passé, même en vivant pour le reste de votre vie dans la culpabilité.
  • Vivre dans la culpabilité demande énormément d’énergie. Et c’est autant d’énergie inutilement dépensée que vous pourriez investir dans votre créativité pour vous créer la vie géniale que vous méritez.
  • La culpabilité vous ronge de l’intérieur et à la longue, peut nuire à votre santé et votre bien être général.
  • Elle émet une vibration négative qui signale à l’Univers que vous voulez vivre davantage de situations culpabilisantes ou rencontrer davantage de personnes qui vous feront culpabiliser. Et donc c’est ce que vous allez attirer à vous.

Pardonner ne veut pas dire oublier ou cesser de vous améliorer. Vous pouvez tout à fait apprendre de vos erreurs passées. Pardonner, ce n’est pas non plus considérer le mal comme le bien et vous donner désormais la permission de mal agir à l’avenir.



Pardonner c'est reconnaître que vous êtes une bonne personne, même avec vos défauts et vos erreurs. C'est choisir de ne pas laisser ces erreurs ralentir votre vie. C'est mettre de côté la colère, le ressentiment envers vous-même et faire taire votre discours intérieur plein de réprimandes pour pouvoir avancer sereinement vers l'avenir.

Et comme le proverbe le dit : Tout le monde a droit à une seconde chance non ? 🙂



4 - ASSUMEZ VOS DESIRS

Si vous ressentez de la mauvaise culpabilité, demandez-vous quels désirs vous avez du mal à assumer. Puis autorisez-vous à avoir ses désirs et à les exprimer.



D'abord parce que vous êtes une femme merveilleuse et que vous le méritez ! Vous n'êtes pas sur Terre pour être frustrée et malheureuse !

En cadeau : Recevez une liste de 20 affirmations super positives pour booster votre confiance en vous, croire en la femme génialissime que vous êtes et attirer de belles synchronicités dans votre vie :

privacy Moi aussi, je déteste les spams. Votre adresse est entre de bonnes mains.

Comprenez qu’il ne sert à rien de se sacrifier lorsque l’on n’a pas l’envie ou la force de le faire. Vous ne rendez service ni à l’autre ni à vous-même. Vous ressortez frustrée et encore plus fatiguée et l’autre sent votre frustration et se sent coupable également.

Et si vous faites ou dites les choses avec amour pour vous-même et pour l’autre alors vous faites de votre mieux pour vous comme pour l’autre. Et si l’autre se sent blessé alors vous n’êtes pas responsable de sa réaction car vos intentions étaient pures. Sa façon de ressentir les choses et ses réactions lui appartiennent. C’est ça être responsable.



5 - ETRE RESPONSABLE N'A RIEN A VOIR AVEC ÊTRE FAUTIVE

Comme je le disais dans un article précédent, être responsable est la première étape essentielle pour se créer la vie Waaouh que vous méritez.



Etre responsable, c'est se réapproprier son pouvoir de Créatrice pour créer la vie de ses rêves. C'est arrêter d'accuser les autres et la vie et regarder à l'intérieur de soi, trouver les blocages qui m'attirent les mauvaises personnes et les mauvaises situations et surtout les changer, adopter les bonnes croyances et façons de penser qui vont m'attirer les bonnes opportunités de créer ma vie de rêves.

Etre responsable implique d’accepter la situation, de se concentrer sur la recherche de solution et de passer à l’action. Alors que être fautive, c’est se sentir coupable. Et la culpabilité vous paralyse. Elle vous pousse inconsciemment à trouver de « bonnes raisons » de ne pas passer à l’action. Car vous vous dites : « Je ne peux pas faire ci, obtenir ça ou être celle que je veux être parce que je n’ai pas assez de temps, d’argent ou on ne m’aimera plus. » Donc vous vous concentrez sur les problèmes et vous préférez ignorer vos désirs véritables, votre essence profonde, pour pouvoir plaire à tout le monde.

Mais si vous êtes branchée sur vos véritables désirs et aligner sur qui vous êtes véritablement alors je peux vous garantir que l’Univers vous enverra toute l’aide et toutes les opportunités dont vous avez besoin pour vous réaliser. Alors reprenez en main votre pouvoir de Créatrice et cultivez votre confiance en l’avenir !

 



A vous : Ressentez-vous régulièrement de la culpabilité ? Pour quoi ? Si vous avez réussi à vous en libérer, comment avez-vous fait ? J'aimerais beaucoup connaître vos astuces car je suis sûre qu'elles aideront beaucoup de personnes, y compris moi.

Si cet article vous a aidé, soyez généreuse et partagez ces secrets ! 🙂

Vous voulez connaître tous mes secrets pour vous créer la super vie géniale de vos rêves ? Alors inscrivez-vous à ma liste VIP des femmes qui veulent tout, une vie Waouh et qui explose d’Amour :

 

privacy Moi aussi je déteste les spams. Votre adresse est entre de bonnes mains.


Exploser d'Amour - Le Programme ouvre bientôt ses portes. Dans ce programme, je vous accompagne pour vous libérer en profondeur de la dépendance affective et autres schémas d'échecs amoureux et créer la vie amoureuse que vous voulez vraiment ! Pour être prévenue en avant première de l'ouverture, c'est par ici ! Et vous obtiendrez également en avant-première une mini formation gratuite de 4 vidéos pour vous aider sur le chemin de l'amour.

2 Comments

  • marie kléber

    Reply Reply 8 mars 2016

    Merci pour cet article plein de bons sens et de vérité. J’avoue avoir encore quelques petits points à régler avec cette fichue culpabilité. J’ai tendance à sans cesse me sentir « responsable » du bonheur des autres, j’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur d’une situation. J’ai beau me dire que je fais mon maximum, il y a toujours un peu de culpabilité dans l’air autour de moi. Je m’impose trop de choses. Et mes besoins passent toujours ou du moins souvent au dernier plan.
    Dès que je sens la culpabilité revenir sur le devant de la scène, j’essaye à chaque fois de savoir pourquoi je ressens de la culpabilité, de comprendre mes sentiments et émotions face à une situation pas évidente. Et doucement je tente de lâcher prise et de me dire que moi aussi je suis importante. Un travail toujours en cours, mais je progresse.

    • Marilyne

      Reply Reply 9 mars 2016

      Dès que tu prends conscience de ta culpabilité, tu peux aussi imaginer un rayon d’amour qui t’enveloppe toi et ta culpabilité. Et tu lui dis, oui je t’entends.
      Ne pas se fixer d’exigences excessives et inatteignables est aussi un merveilleux geste d’amour envers soi 🙂
      Merci à toi Marie.

Leave A Response

* Denotes Required Field