Comment sortir de la dépendance affective #2 S’accepter

SACCEPTER 2

FAITES LE POINT SUR VOTRE DÉPENDANCE AFFECTIVE

Inscrivez-vous ici et recevez immédiatement votre accès au test offert sur les 10 signes de dépendance affective.

Maintenant que vous avez décidé de prendre votre vie en main. Maintenant que vous avez arrêté d’accuser les autres et que vous regardez en vous, la 2ème clef pour se libérer de la dépendance affective, c’est de s’accepter.



S'accepter pour mieux se libérer de la dépendance affective.

Difficile de s’accepter dans la société dans laquelle nous vivons. On nous apprend que la norme pour être belle, c’est d’être grande, mince avec des atouts généreux placés au bon endroit. On nous enseigne que le succès c’est faire une belle carrière, être en couple à 30 ans et fonder une famille, évidemment avec un homme qui a réussi. L’éducation française nous apprend à D’ABORD combler ou camoufler nos défauts et faiblesses plutôt qu’à travailler nos talents et mettre en avant nos qualités.

Mais en faisant cela, nous focalisons d’abord sur nos « problèmes ». Alors ne nous étonnons pas que beaucoup souffrent de faible estime de soi ! Et en tant que dépendante affective, notre estime de nous-même est particulièrement fragile. Nous avons un énorme besoin d’être aimée et reconnue. Donc nous avons tôt fait de cacher les parties de nous qui risquent de ne pas plaire.



1 - S'accepter pour économiser de l'énergie

Lorsque nous avons peur, nous faisons tout pour ignorer cette peur. On se dit : « Mais non, allez tu te fais des idées, il t’aime, il n’est pas en train de te tromper. » On analyse tous les faits de long en large pour essayer de se persuader qu’on a tort (ou qu’on a raison). On essaie de chasser ces pensées.

Ou encore, on s’est disputé avec son chéri et on se repasse la scène en boucle dans notre tête. On se dit que c’est injuste, qu’il nous a injustement accusé, qu’il n’a pas compris ce qu’on a voulu dire, qu’il aurait pu se mettre à notre place, ou qu’on aurait plutôt dû dire ceci ou cela, etc.

Mais au final, nos tentatives pour combattre toutes ces peurs, la honte, nos complexes, notre culpabilité, les regrets… ou encore pour essayer de réécrire le passé nous font perdre énormément d’énergie. Parce que c’est une énergie dépensée inutilement : Etes-vous déjà arrivées à réécrire l’Histoire à force d’y repenser ? Avez-vous déjà réussi à effacer une peur en l’ignorant ou en la chassant de votre esprit ? N’avez-vous pas constater qu’elle revenait quand même ? Et souvent au moment où vous vous y attendez le moins ?

Alors qu’il suffirait simplement de les accepter.

Accepter votre passé vous permet de ne plus le laisser vous contrôler et pouvoir vivre dans le présent.

Et c’est peut-être contre-intuitif mais accepter votre corps permet de changer plus vite, plus facilement et plus durablement. Accepter vos émotions vous permet de vous en libérer définitivement. Parce que accepter ne veut pas dire que vous vous résignez à votre complexe. Accepter ne vous fera pas perdre votre motivation à changer. Au contraire.



Accepter n'a rien à voir avec se résigner.

Accepter permet de nous économiser pas mal d’énergie pour la réinvestir dans quelque chose de plus productif, comme la recherche et la mise en place de solution.

Accepter permet de changer en douceur et durablement plutôt que de se flageller. Lorsque vous essayez de perdre du poids, est-ce que vous préféreriez manger moins de façon naturelle ou à chaque bouchée vous dire « Ça suffit, tu es déjà assez grosse comme ça ! » ?

Accepter permet aussi de préserver notre estime de soi, déjà assez faible pour les dépendantes affectives, en arrêtant de s’accuser et de se dévaloriser intérieurement.



2 - S'accepter pour être véritablement soi-même

Notre âme est multidimensionnelle. Les parties de vous que vous refusez, que vous n’aimez pas, dont vous avez honte… Les émotions que vous tentez d’ignorer, peut-être parce qu’elles sont difficiles à ressentir, voire insoutenables… Vos expériences passées que vous regrettez, que vous aimeriez effacer… Tout ça, ce sont des morceaux de votre âme que vous rejetez.

Ok, vous ne vous définissez pas par vos peurs. Mais vous avez fabriqué ces peurs. Avec ces peurs, votre enfant intérieur vous parle et veut vous dire que quelque chose ne va pas. Qu’il a besoin de votre attention. Qu’il a besoin que vous l’acceptiez tel qu’il est.

Pareil pour votre corps. Il est le véhicule que votre âme a choisi pour vivre cette vie sur Terre. C’est lui qui vous permet de vous déplacer, de ressentir du plaisir, d’être indépendante, etc. Avec chaque petite imperfection, chaque malaise ou maladie, il est en train de vous dire que quelque chose ne va pas. Qu’il a besoin de votre attention. Que vous vous occupiez de lui. Et non, il ne tombe pas malade au mauvais moment juste pour vous embêter.

Idem pour vos expériences passées. C’est vous qui les avez vécu. Elles font partie de vos bagages.

Votre passé, vos émotions, votre corps, votre esprit… tout ça fait partie de vous et vous devez les acceptez pour être heureuse. Il n’est pas possible d’être heureuse sans pouvoir être entière. Sans pouvoir être totalement et entièrement vous-même. Sans pouvoir vous exprimer comme vous le voulez. Parce que notre but sur Terre est de nous rapprocher le plus possible de notre essence, de notre véritable soi en nous débarrassant de tous nos blocages et ensuite de faire rayonner notre lumière au monde. 🙂



Pour être heureuse, il faut d'abord pouvoir être entièrement soi-même.



3 - Comment s'accepter

Vous l’avez deviné, s’accepter commence par accepter de ressentir ses émotions négatives. Non, elles ne sont pas là juste pour vous empêcher de vivre. Je me répète mais c’est important, vos émotions sont simplement des signaux d’alarme de votre enfant intérieur pour vous indiquer que quelque chose en vous a besoin de votre attention. Alors, donnez-vous le droit d’avoir peur, d’être triste, d’en avoir marre… et vous verrez que ça partira beaucoup plus vite.



Accepter, c'est se donner le droit.

S’accepter, c’est aussi accepter d’être dépendante affective. Si vous n’aimez pas ce mot, qu’il a une connotation négative pour vous, acceptez simplement que vous n’aimez pas ce mot. Puis acceptez que vous n’aimez pas être dépendante. Et puis dites-vous que ce n’est qu’un mot et que ce n’est que temporaire 🙂

Ou encore accepter d’être célibataire. Si le mot célibataire résonne négativement en vous, acceptez que vous n’aimez pas être célibataire et que vous n’aimez pas le mot célibataire. Et dites-vous que célibataire, ce n’est pas une maladie ! Dites-vous que vous êtes parfaite comme vous êtes. Vous n’êtes pas qu’une moitié parce que vous n’avez pas encore trouvé votre « moitié » – votre âme sœur.  Vous n’avez besoin de personne pour être complète.

S’accepter aussi en arrêtant de se comparer aux autres et d’avoir des exigences inatteignables et disproportionnées envers vous-même. Chacun est comme il est. Vous n’avez pas besoin de ressembler à untel ou unetelle ou de rentrer dans une norme pour être aimée des autres.

Je vous répète la règle : Vous ne recevrez des autres que ce que vous êtes capable de vous donner à vous-même. Donc si vous voulez être acceptée en société, il faudra d’abord vous accepter.



Pour recevoir des autres, il faut d'abord pouvoir se le donner à soi-même. Donc pour être acceptée, il faut d'abord pouvoir s'accepter soi-même.

Vous saurez que vous avez accepté quelque chose lorsqu’en pensant à cette chose, vous ne ressentez plus de colère, de honte ou de peur. Bref, plus d’émotions négatives.

 

 



A vous maintenant ! Racontez-nous : Vous acceptez-vous telle que vous êtes ? Qu'est-ce que ça a changé pour vous de le faire ?

Likez et partagez généreusement cet article si vous pensez qu’il peut aider une autre merveilleuse femme !

Je vous donne RDV au prochain article pour la suite des clefs pour vous libérer de la dépendance affective. Pour être prévenue de sa sortie, n’hésitez pas à vous inscrire sur ma liste VIP des femmes qui veulent une vie Waouuh !

 

privacy Moi aussi, je déteste les spams ! Votre adresse est entre de bonnes mains.


Exploser d'Amour - Le Programme ouvre bientôt ses portes. Dans ce programme, je vous accompagne pour vous libérer en profondeur de la dépendance affective et enfin accueillir l'amour dans votre vie ! Pour être prévenue en avant première de l'ouverture, c'est par ici ! Et vous obtiendrez également en avant-première une mini formation gratuite de 4 vidéos pour vous aider sur le chemin de l'amour.

 

3 Comments

Leave A Response

* Denotes Required Field